Conseils/La nationalité sur le CV

La nationalité sur le CV

Si certaines informations mentionnées sur un CV sont essentielles, comme la formation ou l’expérience professionnelle, d’autres soulèvent en revanche de nombreuses questions. C'est le cas de la nationalité. Obligatoire ou non, avantageuse ou discriminatoire, nous vous aidons à y voir plus clair.

Avez-vous l’obligation de mentionner la nationalité sur votre CV ?

Eh bien non ! Rien ne vous oblige à indiquer cette information sur votre CV. C'est en réalité à vous en tant que candidat de choisir les informations personnelles que vous souhaitez faire apparaître sur ce document puisque la loi ne définit aucunement de mentions particulières devant obligatoirement figurer sur un CV. Tout comme votre date de naissance ou votre situation familiale, vous êtes libre de ne pas en informer les recruteurs.

C'est donc à vous de prendre la décision en fonction de votre cas particulier, et parfois même en fonction de l’offre spécifique à laquelle vous postulez puisque vous devez adapter votre CV à chaque offre pour multiplier vos chances de réussite dans votre recherche d’emploi.

La règle d’or : tout contenu de votre CV ne doit être ajouté que s’il constitue un avantage à votre profil. Il en va de même pour votre nationalité.

CV et discrimination, qu’en est-il de la nationalité ?

Même si l’article l1132-1 du code du travail définit précisément la nationalité comme critère discriminatoire et par conséquent acte donc l’interdiction de tenir compte de cet élément pour sélectionner les candidats, cela n’empêche malheureusement pas certaines entreprises ou certains recruteurs de rejeter certains profils en raison même de leur pays d’origine.

C'est en raison de cette interdiction de discriminer qu’il est généralement déconseillé de mentionner la nationalité sur le CV. Néanmoins, certains candidats préfèrent se prémunir d’un possible rejet en raison parfois de leur nom à consonnance étrangère. Ils optent donc pour la mention de la nationalité française sur leur CV de façon à confirmer qu’ils ont les connaissances linguistiques et culturelles requises si cela est nécessaire pour le poste, mais également qu’ils peuvent légalement travailler sur le territoire français sans limite de temps et sans démarche particulière à entreprendre.

L’article l1132-1 du code du travail définit précisément la nationalité comme critère discriminatoire et par conséquent acte donc l’interdiction de tenir compte de cet élément pour sélectionner les candidats.

La nationalité sur le CV pour les emplois de la fonction publique

Bien que la discrimination basée sur l’origine des candidats soit strictement interdite par la loi, il existe néanmoins des cas pour lesquels les postes ne seront offerts qu’à des candidats Français. En effet, certains emplois de la fonction publique sont exclusivement réservés à des personnes possédant la nationalité française. Voici quelques exemples de secteurs concernés :

  • la défense,
  • la justice,
  • L’intérieur,
  • les affaires étrangères.

Dans ce contexte, vous n’avez toujours pas l’obligation de mentionner votre nationalité, mais celle-ci sera vérifiée au cours du processus de sélection. Indiquer que vous possédez la nationalité française est donc appropriée puisque nécessaire à la considération de votre candidature et encadré par la loi.

La nationalité sur le CV pour les postes à l’étranger

Lorsque vous postulez pour travailler à l’étranger, votre nationalité peut s’avérer un atout de poids dans votre candidature. Bien entendu, cela dépendra des postes convoités mais si vous opérez dans une fonction dans laquelle vous aurez à utiliser vos connaissances linguistiques ou culturelles, la nationalité peut être l’élément bonus qui améliorera nettement votre profil.

Prenons par exemple le cas de candidats évoluant dans les milieux des relations presse, du tourisme ou encore du commerce. Dans tous ces domaines, la réalisation des projets et exécutions des différentes missions ne demande pas uniquement des qualifications professionnelles. La réussite de ces fonctions tient également à la connaissance des environnements et des acteurs y évoluant. Vous aurez donc un avantage certain si votre employeur potentiel fait des affaires avec la France. Par conséquent, indiquer votre nationalité représentera un atout.

Candidats de nationalité étrangère et CV français

Tout comme nous l’expliquions pour les candidats Français plus haut, il en va de même pour les candidats étrangers souhaitant travailler en France. Certes, vous n’aurez pas accès à certains postes, comme ceux de la fonction publique réservés aux Français dont nous avons parlé. Mais tout cela ne doit pas faire oublier que votre nationalité peut représenter un atout pour d’autres postes. Si vous visez une offre dans l’import-export ou même un poste de chargé de clientèle, vous pourrez être mieux placé que les candidats Français si vous avez une connaissance de la région concernée par l’emploi ciblé.

Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à présenter votre candidature si vous possédez les qualifications requises. La meilleure façon d’être considéré pour un poste est d’avoir un profil qui parvient à retenir l’attention des recruteurs grâce à un CV bien réalisé.

Notre conseil

Retenez bien qu’il n’est en aucun cas obligatoire d’indiquer la nationalité sur un CV. Comme pour tout le contenu de votre CV, partez du principe que vous ne devez ajouter que les éléments positifs pour votre profil. Autrement dit, avant de décider de mentionner ou non votre nationalité sur votre CV, demandez-vous à quoi cette information répond. Les recruteurs verront-ils votre nationalité comme un avantage pour le poste ? Si oui, considérez de l’ajouter. Si elle n’apporte rien ou si vous pensez que cela pourrait vous désavantager, omettez cette information.