Conseils/Centres d’intérêts et hobbies sur votre CV

Centres d’intérêts et hobbies sur votre CV

De tous les éléments figurant sur un CV, la rubrique consacrée aux centres d’intérêts est sûrement la plus négligée par les candidats. Parce qu’elle est facultative et que son contenu n’est pas directement lié au travail, elle est considérée comme inutile. Il serait pourtant dommage de se priver des avantages qu’il y a à inclure vos hobbies sur votre CV.

Avantages des centres d’intérêts et hobbies sur votre CV

Contrairement aux apparences, mentionner les centres d’intérêts sur un CV n’est pas nécessairement un exercice superflu et peut même être engendrer une appréciation positive de votre candidature s’ils permettent de :

  • Mieux vous connaître : l’avantage indéniable de la rubrique centres d’intérêts sur le CV est qu’elle permet aux recruteurs d’en savoir davantage sur vous. Bien que les rubriques dédiées à votre expérience professionnelle et à votre formation donnent des informations, elles représentent plus un profil de candidat qu’une personne précise. D'une certaine façon, on pourrait dire qu’inclure vos loisirs sur votre CV complète ou agrémente ce profil neutre.
  • Vous démarquer : tous les candidats en recherche d’emploi postulent idéalement pour les fonctions correspondant au mieux à leurs expériences et à leurs qualifications. Si vos concurrents sont moins expérimentés ou qu’ils n’ont pas suivi les formations adéquates, vous aurez forcément une longueur d’avance sur eux dans la course à l’emploi. Néanmoins, si tous les CV reçus par le recruteur présentent des parcours similaires et appropriés, vous ne serez qu’un profil parmi d’autres. Inclure vos centres d’intérêts et hobbies sur votre CV vous donne une opportunité de vous distinguer parmi la quantité de personnes postulant à l’emploi ciblé, et ainsi de retenir l’attention des recruteurs.

Inconvénients des centres d’intérêts et hobbies sur votre CV

En dépit des avantages mentionnés, vous devrez tout de même faire attention à ce que vous indiquerez pour ne pas donner une image négative de votre profil. Voici deux erreurs à ne pas commettre :

  • Évoquer de sujets sensibles qui traduiraient plutôt vos convictions ou votre adhésion à certaines idéologies plutôt que des aspects de votre personnalité. Mentionner des activités liées à une forme d’activisme, quelle qu’en soit sa nature, pourrait rebuter un potentiel employeur.
  • Exposez des points de vue ou une personnalité trop extrêmes qui donneraient l’image d’une personne qui ne peut s’intégrer au sein d’un groupe et qui pourrait donc poser des difficultés avec les autres employés Par ailleurs, ce genre de choix pourrait totalement éclipser vos qualifications sur le poste si le recruteur pense que vous pouvez représenter une source de controverse au sein de l’entreprise.

Bien qu’optionnelle, la catégorie des loisirs ne doit pas pour autant vous faire oublier que la rédaction d’un CV est un exercice qui a pour but de montrer vos aptitudes professionnelles et, de ce fait, doit rester formel en toutes circonstances. Si vous ne traitez pas cette rubrique avec autant de sérieux que les autres, cela pourrait nuire à votre candidature. Laisser transparaître un peu de sa personnalité est acceptable, déclamer ses opinions politiques ou religieuses ne l’est pas.

Quels centres d’intérêts et hobbies mentionner sur votre CV ?

Maintenant que vous savez en quoi le fait d’ajouter vos centres d’intérêts et vos hobbies sur votre CV peut vous aider, il est temps de déterminer le(s)quel(s) de vos loisirs mentionner. En voici quelques-uns à considérer :

  • Toute activité en rapport avec le poste visé : si vos loisirs sont l’expression de vos qualifications, ils représentent un atout imparable. Vous êtes professeur de musique et vous jouez dans un groupe ou encore mécanicien et vous restaurez de vieilles voitures sur votre temps libre ? En indiquant vos activités, vous démontrerez non seulement vos compétences mais également votre passion pour votre métier.
  • Le sport : individuel ou collectif, le sport est un marqueur de détermination et d’engagement que tout employeur pourrait apprécier. Si vous pratiquez une activité à un niveau compétitif, n’hésitez pas non plus à le mentionner.
  • Les centres d’intérêts inhabituels : sachant que cette rubrique permet d’en savoir plus sur vous et d’intéresser les recruteurs, spécifier des centres d’intérêts originaux est tout à fait adapté et aiguisera la curiosité. N’ayez pas peur et osez indiquer que vous êtes membre d’une association de reconstitution historique ou que vous adorez la calligraphie ! Ce sera un sujet idéal pour briser la glace à l’entretien.
  • Le bénévolat : si vous aimez donner de votre temps pour des œuvres caritatives, il est intéressant de l’indiquer sur votre CV. Votre employeur potentiel en apprendra plus sur vos centres d’intérêts en fonction des actions que vous menez mais également sur vos valeurs.
  • Les pratiques artistiques : théâtre, danse ou encore photographie ? Les activités artistiques mettent en valeur une capacité à être créatif, ce qui peut se révéler utile dans certains contextes professionnels, que ce soit au quotidien ou lors de situations ponctuelles.

Inclure vos centres d’intérêts et hobbies sur votre CV vous donne une opportunité de vous distinguer […].

Présenter favorablement les centres d’intérêts sur votre CV

Pour pouvoir bénéficier de tous les avantages des loisirs sur votre CV, encore faut-il parvenir à les intégrer de sorte qu’ils représentent réellement une plus-value. Voici deux astuces essentielles qui pourraient vous aider :

  1. Évoquez vos loisirs de façon détaillée. Il n’y a que très peu de bénéfice à mentionner hobbies et autres passions s’ils sont relayés sous forme de liste vague ne présentant aucune information. N’oubliez pas que la rubrique centres d’intérêts de votre CV a pour but d’en dire davantage sur vous ! Alors au lieu de simplement écrire bricolage, préférez réalisation de meubles et objets en bois. De la même manière, culture d’orchidées d’intérieur est nettement plus parlant que la seule mention de jardinage. N'hésitez pas non plus à mentionner si vous avez exposé vos œuvres ou simplement la fréquence à laquelle vous vous entraînez.
  2. Indiquez uniquement les loisirs que vous pratiquez de façon régulière et qui sont d’actualité à ce moment de votre vie. Vous aviez l’habitude de courir le dimanche et vous avez même participé à un marathon en 2005 ? C’est sûrement un évènement important de votre vie, mais si vous n’avez pas utilisé vos baskets depuis, inutile de le mentionner. Le but de la partie hobbies de votre CV n’est pas d’enjoliver quoi que ce soit mais de mettre en valeur les choses que vous appréciez en-dehors du travail.

Notre conseils

Il ne faut donc pas hésiter à tirer parti de cette opportunité de se démarquer et de créer un lien avec les recruteurs. Vos centres d’intérêts seront potentiellement un bon sujet de conversation qui permettra de briser la glace lors de la phase d’entretien tout en vous permettant de parler de manière plus détendue de quelque-chose qui vous passionne.

Toutefois, ne perdez surtout pas de vue le contexte professionnel et faites attention à ne pas gâcher vos chances en évoquant des domaines sujets à controverse ou qui sembleraient être en inadéquation avec la culture de l’entreprise.