Conseils/Mention du sexe sur le CV : pertinent ?

Mention du sexe sur le CV : pertinent ?

Formation, expériences professionnelles ou encore adresse e-mail, autant d’informations aussi essentielles que logiques à inclure sur son CV. Pour d’autres, cela paraît bien plus délicat. La mention du sexe sur le CV en fait partie. Bien que très peu indiqué sur les CV en France, il arrive pourtant que la question se pose. Nous vous aidons à y répondre dans cet article.

Avez-vous l’obligation de faire mention du sexe sur votre CV ?

Aucune ambiguïté sur le sujet : vous n’avez aucune obligation de mentionner votre sexe sur le CV. Tout comme le lieu de naissance ou votre statut marital, cette information ne constitue pas un élément obligatoire pour la rédaction de votre curriculum vitae.

Par ailleurs, il est important de noter qu’il n’existe aucune règle déterminant les informations à mentionner sur un CV. Cela veut dire que tout candidat est parfaitement libre d’inclure le contenu qu’il souhaite partager avec les recruteurs et autres employeurs.

Sachez que le sexe, tout comme les autres informations faisant partie de votre état-civil sont des informations définies comme privées. Ces renseignements ne qualifiant aucunement votre compétence pour le poste ciblé, elles ne revêtent donc aucun intérêt pour votre profil.

Discrimination : qu’en est-il de la mention du sexe sur le CV ?

Le 10e baromètre du Défenseur des droits et de l'Organisation internationale du travail (OIT) cite l’âge d’abord, puis le sexe comme motif de discrimination à l’embauche ou au travail. Ces deux éléments comptent pour 15 % des motifs de discrimination en France. C‘est donc un réel problème à prendre en compte dans sa vie professionnelle, notamment pour les femmes. Ce sont elles qui sont les plus touchées par cette discrimination, en particulier lorsqu'il s'agit de postes à responsabilité, d’où le fameux « plafond de verre ». Cette expression fait référence à la difficulté pour les femmes (puis par extension à d’autres groupes minoritaires) d’accéder à un certain niveau hiérarchique d’une organisation.

Il est important de rappeler que l’article l1132-1 du code du travail définit précisément le sexe comme critère discriminatoire. Par conséquent, cela signifie l’interdiction de prendre en compte cet élément pour procéder à la sélection des candidats. Cependant, nombre d’études nous montrent que les préjugés persistent dans le monde du travail et que certaines entreprises ainsi que certains recruteurs ont tendance à rejeter des profils en raison de leur sexe.

On apprend ainsi dans le dossier intitulé Égalité entre les hommes et les femmes dans les procédures RH du Conseil Supérieur de l‘égalité entre les femmes et les hommes que « l’observatoire des discriminations a organisé un testing qui compare les résultats en termes de convocations aux entretiens d’embauche entre un candidat de référence (homme blanc de 28-30 ans) et des candidates et candidats factices susceptibles d’être discriminés, notamment à raison du sexe et du nombre d’enfants. L’étude a montré qu’une femme de trente-deux ans mariée et ayant trois enfants a 37 % de chances en moins d’être convoquées pour un entretien. »

Offre d’emploi sexuée et mention du sexe sur le CV

En dépit des occurrences de discriminations, la situation tend à évoluer, ce qui se ressent même dans les offres d’emploi qui sont aujourd’hui très rarement sexuées. Le processus a été graduel, jusqu’à ne quasiment plus voir de mention explicite du genre dans les annonces.

Ainsi, il apparaît que « grâce à la loi du 13 juillet 1983 qui a transposé une directive européenne, le droit a permis de faire baisser considérablement les références explicites à un sexe particulier incarnant le candidat idéal. On comptait encore 34 % d’annonces sexuées en 1960 contre 7 % en 2000. A l’inverse, on comptait seulement 3 % d’annonces paritaires en 1960 contre 33 % en 2000» (« « Cherche homme, femme ou H/F ». Le traitement du genre dans les offres d’emploi », Quatre Pages,n°54,novembre2002).

Avantages à faire mention du sexe sur le CV

Dans la quasi-totalité des cas, il n’y a pas d’intérêt ni de nécessité à indiquer le sexe sur le CV. Il arrive parfois néanmoins que cela puisse être un atout pour votre candidature. En voici trois exemples :

  • Le milieu artistique : mannequinat, comédie, ou encore chanson, certains rôles requièrent un personnage masculin ou féminin et dans ces cas précis le sexe s’avère un critère de recrutement car permettant de réaliser la mission du poste.
  • L'entreprise a clairement appelé à des candidatures variées ou mentionne sa politique RH diversifiée : nous sommes dans une période d’évolution et certaines entreprises adoptent des politiques spécifiques permettant de diversifier leurs effectifs pour se rapprocher d’une éventuelle parité ou, du moins, donner plus d’opportunités aux femmes.
  • Vous portez un prénom épicène : les Claude ou Camille n’incluant pas de photo à leur CV et pensant que le sexe fera une différence pourront bénéficier de la mention sur leur CV.

Gardez tout de même à l’esprit que vous n’avez aucune obligation et que c’est à vous de déterminer si vous souhaitez faire mention du sexe sur votre curriculum vitae.

La photo sur le CV, l’autre moyen d’indiquer le sexe pour un candidat

Eh oui, tout comme votre prénom, votre photo donnera l’indication de manière claire aux recruteurs. En ce sens, il est inutile de créer un champ particulier pour indiquer votre genre sur votre CV. Rappelez-vous qu’un CV doit être bref (2 pages au grand maximum, une étant idéale), donc toute information inutile et consommant de l’espace est à bannir.

Comment faire mention du sexe sur le CV

Vous postulez à un emploi spécifique pour lequel vous pensez qu‘il est indispensable de faire mention du sexe du candidat sur le CV ? Dans ce cas, notre générateur de CV automatique peut vous aider à l’indiquer aisément. Pour ce faire, vous n’aurez qu’à cliquer sur le champ « sexe » dans la partie 'Détails personnels'.

Notre conseil

Hormis dans certains cas particuliers (acteurs, mannequins, etc.), votre sexe n’a absolument aucune raison d’être sur votre curriculum vitae. Cette information n’a rien à voir avec vos compétences ou votre capacité à exercer les missions de l’offre à laquelle vous postulez. Nous vous conseillons donc d’omettre toute mention de votre sexe sur votre CV. Par ailleurs, la plupart des prénoms (ou la photo si vous en utilisez une) renseigneront les recruteurs sans que vous ayez besoin de perdre de place avec des informations inutiles.